Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Ressources documentaires

Recherche par filtres

Thèmes

Étude La forêt française : un puits de carbone ? Son rôle dans la limitation des changements climatiques

Le carbone est au cœur des discussions internationales sur l’effet de serre et le changement climatique. Dans ce cadre, la forêt assure un rôle primordial en captant les composés atmosphériques contenant du carbone ou en libérant du dioxyde de carbone par respiration, décomposition et par combustion. Cela fait d’elle le principal réservoir terrestre de carbone susceptible, selon le cas, de se comporter en puits ou en source. L’IFN s’est investi dans deux études d’envergure pour établir des bilans du carbone forestier : le projet national Carbofor et l’étude régionale du secteur forêt et bois d’Aquitaine. Les données de l’Inventaire, complétées par d’autres sources, permettent d'estimer les stocks présents dans la biomasse et dans les sols forestiers ainsi que les flux. Cette évaluation nationale est nécessaire, notamment pour répondre aux engagements internationaux résultants du protocole de Kyoto : réduire nos émissions de carbone et autres gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement planétaire et les conséquences qui en découlent.

Rapport Cahiers techniques 3 : Indicateurs régionaux d'efficacité en CO2 et de développement des énergies renouvelables

À la suite des deux cahiers techniques publiés en décembre 2002 par le groupe de travail RARE/MIES/ADEME/Observatoire de l’Énergie sur les observatoires régionaux des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre (GES), le groupe de travail a décidé de poursuivre cette série en se consacrant à la définition d’un ensemble d’indicateurs régionaux d’efficacité énergétique, d’efficacité en CO2 et de développement des énergies renouvelables (EnR).Ce travail s’appuie sur la méthodologie de construction des indicateurs d’efficacité énergétique développée par le service économie de l’ADEME (base de données Datamed). Cette méthodologie a également servi de base au programme européen ODYSSÉE.

Rapport Cahiers techniques 2 : Bilan régional des émissions de gaz à effet de serre liés à l'énergie

Ce cahier technique a pour objectif de permettre aux régions de réaliser un bilan des émissions de gaz à effet de serre liées aux consommations d’énergie. Les difficultés sur les choix méthodologiques qui se posent lors de l’élaboration de tels bilans seront également présentées.Les bilans “gaz à effet de serre” s’appuieront, dans la mesure du possible, sur les données de consommations régionales d’énergie dont la méthode de calcul figure dans le cahier technique n° 1,ainsi que sur les travaux du Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique (CITEPA), du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), de l’Observatoire régional de l’environnement de Bourgogne (OREB) et du bureau d’études La Calade.

Rapport Cahiers techniques 1 : Bilan énergétique régional

Dans ce bilan, les consommations finales sont réparties par produits énergétiques (produits pétroliers, combustibles minéraux solides, énergies renouvelables dont le bois, l’électricité, la chaleur, le gaz naturel) et par secteurs de consommation (industrie,sidérurgie, habitat, tertiaire, agriculture, transport).Ce document présente une méthodologie simple de recensement et d’organisation de ces données.

Étude Bilan 2001 des changements climatiques : Mesures d’atténuation

Le présent rapport a pour objet d’évaluer les aspects scientifiques, techniques, écologiques, économiques et sociaux de l’atténuation des changements climatiques. La recherche sur l’atténuation des changements climatiques1 s’est poursuivie depuis la publication du deuxième Rapport d’évaluation du GIEC,compte tenu de mesures politiques telles que l’accord sur le Protocole de Kyoto relevant de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), conclu en 1997, et dont nous rendons compte ici. Le Rapport s’appuie également sur plusieurs rapports spéciaux du GIEC, et notamment sur le Rapport spécial sur l’aviation et l’atmosphère terrestre, sur le Rapport spécial sur les aspects méthodologiques et techniques du transfert de technologie, sur le Rapport spécial sur les scénarios d’émissions et sur le Rapport spécial sur l’utilisation des terres, les modifications relatives et la foresterie.

Rapport Bilan 2001 des changements climatiques : Les éléments scientifiques

Le présent volume, qui fait partie du Troisième Rapport d'évaluation (TAR), a été élaboré par le Groupe de travail I (GT I) du GIEC. Il est essentiellement consacré à la science des changements climatiques. Il comprend 14 chapitres qui portent sur le système climatique physique, les agents de l'évolution climatique, l’analyse de l'historique des climats et des projections de l'évolution climatique future, ainsi que sur la détection et l'attribution de l'influence humaine sur l'évolution climatique récente.

Étude Bilan 2001 des changements climatiques : Conséquences, adaptation et vulnérabilité

Ce volume, Bilan 2001 des changements climatiques :Conséquences, Adaptation et Vulnérabilité, est la contribution du Groupe de travail II (GT II) au Troisième Rapport d’évaluation (TAR) du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Les autres volumes constituant le TAR sont Bilan 2001 des changements climatiques : Les éléments scientifiques (GT I) et Bilan 2001 des changements climatiques : Mesures d'atténuation (GT III).

Rapport Rapport spécial du GIEC - Scénarios d'émissions - Résumé à l'attention des décideurs

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a élaboré des scénarios d'émissions à long terme en 1990 et 1992. Ces scénarios ont été largement utilisés pour analyser les changements climatiques possibles, leurs impacts et les solutions pour les atténuer. En 1995 les scénarios de 1992 du GIEC ont été évalués. Cette évaluation a abouti à la recommandation d’une étude portant sur les changements importants intervenus depuis 1992 dansla connaissance des forces motrices des émissions et des méthodologies. Cette évolution de la connaissance porte par exemple sur l'intensité du carbone dans l'approvisionnement énergétique, le fossé entre les revenus des pays développés et des pays en développement et les émissions de soufre. Cela a amené le GIEC à décider en plénière, en 1996, d'élaborer un nouvel ensemble de scénarios, qui est décrit dans le présent rapportgiec

Étude Etude sur les stratégies territoriales d'adaptation au changement climatique - Territoires cohérents

L’étude des projections climatiques de Météo-France pour le XXI siècle ainsi que l’analyse des vulnérabilités spécifiques au territoire ont permis de mettre en évidence les impacts qu’impliqueront les modifications climatiques à venir pour l’ensemble des secteurs d’activités du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie. L’un des objectifs de l’étude était également de dépasser les limites administratives en identifiant de grandes entités territoriales homogènes et en mettant en exergue les impacts attendus du changement climatique sur ces « territoire cohérents » au sens géographique du terme. En effet, un territoire cohérent se définit par son identité spécifique basée sur ses caractéristiques naturelles et climatiques, ses activités socioéconomiques phares, ses acteurs et ses réseaux. Il constitue donc un espace cohérent sur lequel le changement climatique aura des impacts spécifiques en lien direct avec le territoire.

À voir aussi
  • Glossaire

    Lire la suite
  • WebographieConsultez la liste de nos sites préférés !

    Lire la suite
  • Unités et repèresRetrouvez en trois chapitres les définitions et les usages des unités les plus courantes pour quantifier l'énergie et les gaz à effet de serre (GES).Pour les définitions techniques, visitez le glossaire !

    Lire la suite