Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Période de sécheresse

Mise à jour de l'article le 17 juin 2020

Mise à jour de la donnée le 11 juillet 2019

Les précipitations sont une des composantes importantes du climat. La quantité de pluie a un impact sur les ressources en eau pour l’agriculture mais aussi la consommation d’eau potable. Le cumul des précipitations ne dépend pas directement de la température, mais un air plus chaud peut contenir davantage de vapeur d’eau (loi de Clausius-Clapeyron) et un air plus riche en eau peut conduire en moyenne sur l’année à des précipitations plus abondantes (en cumul annuel et/ou en fortes précipitations).

Cet indicateur porte sur les périodes de sécheresse (maximum annuel de jours consécutifs sans pluies) sur différentes stations de la région des Hauts-de-France, calculé à partir de séries quotidiennes de référence (SQR). Dans les Hauts-de-France, 6 stations de mesure sont concernées (Saint-Quentin, Dunkerque, Troisvilles, Beauvais, Creil et Doullens).

*** A noter : si vous souhaitez obtenir le graphique d’une autre station, contactez-nous ! En outre les signataires de la Charte de partenariat de l'Observatoire Climat des Hauts-de-France et les membres de la Gouvernance du Cerdd ont également la possibilité, grâce à une convention de partenariat entre Météo-France et le Cerdd, d'obtenir les données brutes chiffrées correspondant à chaque indicateur (en respectant les règles de diffusion/reproduction). ***
--------------------------------

Seul le graphique présentant le nombre annuel de jours sans pluie de Dunkerque est présenté. Des données sont également disponibles pour les 5 autres stations.

D'une façon générale, on constate que les évolutions concernant les précipitations sont moins certaines que celles concernant les températures. Globalement, les indicateurs de températures confirment tous un réchauffement et avec un degré de certitude bien marqué (seuil de confiance de 99 %). Pour les précipitations en revanche, le bilan est plus contrasté.

La tendance d'évolution des périodes de sécheresse n’est pas significative à l’exception de la station de Dunkerque où la significativité reste faible.

Pour la station de Dunkerque, la tendance n’est affirmée qu’avec une certitude de 70 %, en traçant une tendance linéaire entre les années et la période de sécheresse moyenne annuelle (test statistique de la méthode de Monte-Carlo), il y a donc 30 % de risque de se tromper en affirmant qu’il y a une tendance temporelle sur la variabilité du climat.
La tendance est de + 0,7 jour par décennie, en moyenne, à Dunkerque (23,3 jours en moyenne), soit une hausse de + 4,5 jour sur la période complète 1955-2018.

Pour les autres stations, le seuil de confiance n’est pas significatif sur la période complète 1955-2018, il est donc impossible de conclure sur une potentielle évolution de ces périodes de sécheresse au cours de cette période :
* Sur la station de Beauvais le nombre annuel en période de sécheresse est de 23,2 jours
* Sur la station de Creil le nombre annuel en période de sécheresse est de 22,0 jours
* Sur la station de Doullens le nombre annuel en période de sécheresse est de 21,3 jours
* Sur la station de Saint-Quentin le nombre annuel en période de sécheresse est de 22,0 jours
* Sur la station de Troisvilles le nombre annuel en période de sécheresse est de 20,8 jours

fiche Période de sécheresse
Poids (35,69 ko), Format (VND.MS-EXCEL)

Télécharger

Production de l'indicateur

  • Échelle disponible :

    Communale (station)

  • Unité :

    Nombre de jours

  • Type d'indicateur :

    Descriptif

  • Méthode de récolte de la donnée :

    Mesure

  • Fiabilité :

    C1

  • Disponibilité :

    N+1

  • Fréquence de mise à jour :

    Tous les 2 ans

© Cette publication est réutilisable dans les conditions de la licence Creative Commons. Pour en savoir plus