Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Taux de verdissement des villes, ex-NPdC

Mise à jour de l'article le 19 juillet 2018

Mise à jour de la donnée le 1 janvier 2013

Les espaces verts sont plébiscités par les urbains. Ils ont un rôle majeur du point de vue de l'adaptation en tant que régulateur de l'effet "d'îlot de chaleur urbain" (ou ICU). Au-delà, ils constitutent une aménité paysagère certaine en lien fort avec la qualité de vie des milieux urbains ; ils ont également un rôle dans l'épuration de la pollution atmosphérique locale et peuvent abriter une biodiversité importante.

Taux de verdissement des villes, ex-NPdC
Total : 91,9 %

Le pourcentage présenté comprend les surfaces d'espaces verts et les grands jardins, rapportés à la surface communale pour l'année 2013. 15 des communes les plus peuplées du Nord-Pas-de-Calais ont été étudiées. Le pourcentage occupé par ces espaces varie de 3,52% à 13,56%, respectivement pour Dunkerque et Villeneuve-d'Ascq. Lorsque ces valeurs sont ramenées à mille habitants, le taux de verdissement chute naturellement pour les villes les plus peuplées, comme Lille, Roubaix, Tourcoing (fourchette de 0,69 à 1,19 ha/ 1000 hab.). Le record est détenu par Villeneuve-d'Ascq avec 5,97 ha disponibles pour 1000 habitants.

fiche Taux de verdissement des villes, ex-NPdC
Poids (35,03 ko), Format (VND.MS-EXCEL)

Télécharger

Production de l'indicateur

  • Échelle disponible :

    Communale

  • Unité :

    %

  • Type d'indicateur :

    Descriptif

  • Méthode de récolte de la donnée :

    Donnée réelle

  • Fiabilité :

    C2

© Cette publication est réutilisable dans les conditions de la licence Creative Commons. Pour en savoir plus