Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Niveau de la mer

Mise à jour le 1 juin 2018

Publié le 16 avril 2018

L'augmentation de la température à la surface du globe dilate les masses d'eaux océaniques et provoque la fonte des glaciers, ce qui a pour conséquence l'élévation du niveau de la mer. Dans le nord de la France, cette élévation est visible sur plusieurs stations marégraphiques. À Dunkerque, les relevés indiquent une hausse du niveau de la mer de 9,5 cm entre 1956 et 2016, soit une vitesse d'élévation de 1,6 cm/décennie. Sur la même période, l'élévation est de 27,5 cm à Dieppe, station davantage exposée en termes hydrodynamiques, géologiques et météorologiques.

Contexte

Les travaux du Groupe Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) menés depuis les années 90 ont prouvé l'existence d'un réchauffement du climat global lié à l'activité humaine depuis le début de l'ère industrielle. Avec cette hausse des températures, la dilatation des masses d'eau océaniques s'accentue. L'observation des niveaux marégraphiques entre 1901 et 2010 permet d'affirmer que le niveau moyen des mers à l'échelle du globe s'est élevé de 19 cm [17 à 21 cm] (GIEC). Ces relevés indiquent également qu'une transition a eu lieu entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle, passant de vitesses d'élévation relativement faibles au cours des deux millénaires précédents à des vitesses plus importantes (avec un degré de confiance GIEC élevé). Le GIEC estime qu'il est probable que cette vitesse d'élévation du niveau des mers continue d'augmenter.

Analyse globale

En considérant la hauteur d'eau marégraphique, on constate que celle-ci a augmenté de 9,5 cm entre 1956 et 2016 sur Dunkerque, soit une vitesse d'élévation de 1,6 cm/décennie. L'élévation se situe quant à elle à 27,5 cm à Dieppe, la station étant davantage exposée en termes hydrodynamiques, géologiques et météorologiques.

Pertinence de l'indicateur et contenus

ll y a deux raisons majeures à la montée du niveau de la mer : la dilatation thermique des océans et la fonte des glaciers continentaux. L'élévation des températures au niveau des glaciers continentaux (Antarctique, Andes, Groenland,...) provoque leur fonte. Ils libèrent alors l'eau piégée depuis des milliers d'années. Mécaniquement le niveau global de la mer monte, cette eau additionnelle s'écoulant vers les océans par gravité.

L'effet de dilatation thermique, ou "effet stérique", est le phénomène le plus important dans la montée du niveau de la mer (80% du total). Il est lié à un phénomène physique, qui induit qu'une quantité d'eau donnée occupe un volume en fonction de la température : plus elle est élevée, plus le volume occupé est important. La Terre ayant subi une élévation de sa température moyenne au cours du siècle dernier, la résultante en dilatation de la couche océanique superficielle est de 19 cm (1901-2010, 5e rapport GIEC).

L'indicateur est fondé sur l'analyse des niveaux marégraphiques des stations disponibles en Hauts-de-France (et limitrophes pour Dieppe). Les deux principales variables observées sont l'élévation absolue (en cm) sur la période et la vitesse d'élévation (en cm/décennie).

Hauteur d'eau marégraphique

La donnée présentée est la hauteur du niveau annuel moyen de la mer pour une station donnée.

Lire la suite

La plupart des marégraphes en service aujourd'hui utilisent une technologie de mesure ultra-précise de la hauteur d'eau marégraphique, par radar. La hauteur d'eau est mesurée toutes les 1 à 10 secondes dans un "puits de tranquilisation", épargné par les vagues directes. Lors d'un changement de matériel, sur les séries longues, les données sont recalculées pour tenir compte de la modification des installations. Le recalcul peut également servir à homogénéiser les données par rapport à un niveau de référence (IGN, satellite… selon l'usage final).

Seules les moyennes calculées à partir des données contrôlées sont fournies dans les fichiers de valeurs sources. Le traitement des données est assuré par les organismes gérant les marégraphes (ex : à Dunkerque, il s'agit du SHOM en partenariat avec le Grand Port maritime de Dunkerque).

Pour information, les données présentées sur le graphique et téléchargeables dans la fiche EXCEL sont les moyennes annuelles directement calculées par SONEL. Des différences par rapport aux conclusions sur les données mensuelles sont donc susceptibles d'être observées.

Liste des sources directes ou annexes

Les données marégraphiques font partie des travaux communs des plateformes SHOM – REFMAR – SONEL.

Sites web

Références altimétriques et relevés marégraphiques SONEL
> Consulter le site

Information géographique maritime et littorale de référence du SHOM, plus généraliste (avec données horaires par marégraphes)
> Consulter le site

Simuler l’élévation du niveau de la mer de +1…à 800m : Floodmap
> Consulter le site

Contribuer aux relevés marégraphiques mondiaux via le PSMSL et connaître les critères de qualité des données
> Consulter le site

Articles

Le niveau de la mer est-il un indicateur du réchauffement climatique (ONERC)?
> Consulter le site

Ressources

Carte de simulation d'une élévation du niveau de la mer d'un mètre en Nord-Pas de Calais
> Consulter le site

© Cette publication est réutilisable dans les conditions de la licence Creative Commons. Pour en savoir plus