Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Ressources documentaires

Recherche par filtres

Thèmes

Synthèse Département du Pas-de-Calais : les enjeux du changement climatique - Bilan territorial - Édition 2023

Ce bilan territorial dresse, en 12 pages, un état des lieux de la réalité du changement climatique dans le département du Pas-de-Calais. Celui-ci a été produit par l'Observatoire Climat des Hauts-de-France, en étroite collaboration avec le Département du Pas-de-Calais qui en est l'un de ses membres fondateurs. Ce feuillet est un précieux outil d'aide à la décision pour les territoires face à l'urgence écologique ! N'hésitez pas à le diffuser et à le partager.Les conséquences du changement climatique sont déjà visibles dans le Pas-de-Calais, telles la hausse des températures ou du niveau du niveau de la mer. Cependant, des dynamiques sont présentes dans le territoire, comme le développement des énergies renouvelables qui constituent une véritable alternative aux énergies fossiles Le Département du Pas-de-Calais œuvre plus largement pour atténuer les effets du changement climatique et s'assurer de l'adaptation des territoires aux contraintes de plus en plus manifestes, notamment par l'élaboration de son Bilan Carbone®. La jeunesse, le lien social et l’environnement, en particulier l’urgence climatique, constituent les trois préoccupations majeures communes aux pactes des solidarités territoriales, des réussites citoyennes et des solidarités humaines qui fondent le projet de mandat 2023-2027 du Département du Pas-de-Calais.Cette édition 2023 porte sur les dernières données disponibles à la date de rédaction. Elle présente le panel le plus large possible de données chiffrées en lien avec le changement climatique à une échelle infra-régionale. Certains chiffres ont pu être actualisés depuis, n'hésitez pas à consulter la rubrique Mon Territoire du site de l'Observatoire Climat.L'ensemble des infographies de la publication est disponible et téléchargeable dans un kit. N’hésitez pas à les utiliser et à les partager ! Thématiques abordées dans la publication :  * Changement climatique : une réalité observable dans le Pas-de-Calais  * Et demain ?  * Un département vulnérable au changement climatique  * Émissions de gaz à effet de serre dans le Pas-de-Calais * Dynamiques d'action dans le Pas-de-Calais>>>>> Compléments pour aller plus loin disponibles ci-dessous dans la bloc "sur le même sujet" <<<<<

Carte Exposition aux risques climatiques et évolution des paramètres climatiques dans les Hauts-de-France 2023

Cette cartographie présente l’exposition des risques climatiques dans les Hauts-de-France ainsi que l’évolution des principaux paramètres climatiques à la station (jour de gel, température moyenne, jour anormalement chaud, niveau de la mer). Cette mise à jour a été faite le 05/09/2023.            Sources et millésimes des données : - Le fond de carte concerne l'exposition aux risques climatiques (Données  : MTECT - SDES de 2022 / Conception DREAL HDF). - Les paramètres météorologiques proviennent de Météo-France (données jusqu'en 2022 pour les températures moyennes et 2021 pour le nombre de jours de gel et anormalement chauds).- Le niveau de la mer provient du Service Hydrographique et d’Observation de la Mer – SHOM (données jusqu'en 2020 ou 2021 selon la station). Cette carte met en évidence : - l’évolution des paramètres climatiques depuis 1955 : +2,3°C en moyenne à Lille, +11 cm pour le niveau de la mer à Dunkerque, +40 jours anormalement chauds à Saint-Quentin, etc...  - la situation actuelle des risques climatiques, en 2022 : 63% des communes exposées à des inondations, submersions marines, ou retrait-gonflement des argiles. A noter :La précédente version a été publiée dans le Tour d'horizon climat énergie (édition 2022), qui présente des chiffres clés et repères pour agir en Hauts-de-France. Les données ont été actualisées mais les informations clés restent les mêmes, n'hésitez pas à le consulter!

Synthèse Production de biogaz en Hauts-de-France - État des lieux 2021

Avec 158 unités en service et 1322 GWh de production totale en 2021, la filière biogaz est en forte croissance dans les Hauts-de-France. L’Observatoire Climat du Cerdd vous dévoile les tout derniers chiffres régionaux sur cette énergie renouvelable : évolution de la production, typologies d’installations, répartition géographique…  > Une filière dynamiqueLa filière biogaz en Hauts-de-France est très dynamique : le nombre d’unités en service a été multiplié par 5 entre 2009 et 2021 pour atteindre 158 en 2021. La production est estimée à 1322 GWh, soit une hausse de 158 % entre 2017 et 2021 ! Ces chiffres placent les Hauts-de-France au deuxième rang au niveau national… et illustrent une forte volonté de développement.  > L’injection de biométhane sur la première marche du podiumL’injection de biométhane représente à elle seule 55 % de la production de biogaz en région, ce qui en fait à ce jour le premier type de valorisation, devant la cogénération. La communauté d'acteurs régionaux de cette filière témoigne d’ores et déjà d'une croissance soutenue qui se poursuit en 2022 ! > Une fiche biogaz revue et amélioréeMise à jour des données et nouvelle charte graphique : la fiche biogaz de l’Observatoire Climat s’est refait une beauté ! Les contenus ont été repensés et enrichis : définitions, décryptages et zooms départementaux apportent un nouveau regard sur l’évolution de cette énergie renouvelable en région !  >>> Commandez aussi votre version papier !

Rapport Tour d’Horizon Climat Énergie en Hauts-de-France - édition 2022

Découvrez l’édition 2022 du Tour d’Horizon Climat Énergie, publication phare de l’Observatoire Climat Hauts-de-France. Elle présente les dernières données du changement climatique en région et des éléments sur ses origines, en y apportant des repères pédagogiques. Un outil précieux pour agir dans les territoires ! Cette publication se penche dans une première partie sur le constat du changement climatique en région. Une carte met en évidence : - l’évolution des paramètres climatiques en 60 ans : +2°C en moyenne à Lille, +10 cm pour le niveau de la mer à Dunkerque, etc. - la situation actuelle des risques climatiques : 58% des communes exposées à des inondations, submersions marines, ou retrait-gonflement des argiles.Elle met aussi en avant la trajectoire actuelle régionale des émissions de gaz à effet de serre – -11% observés entre 2012 et 2018 – au regard des objectifs du SRADDET : atteindre -40% en 2031 et -75% en 2050. Enfin, elle explicite l’objectif national de la France d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.La deuxième partie de ce document permet de comprendre les origines des émissions de gaz à effet de serre (GES), afin d'identifier les pistes pour réduire notre impact. La consommation d’énergie est responsable de 70% des émissions de GES. Or, la trajectoire des consommations reste stable, et ne prend donc pas encore la voie de la sobriété pour atteindre les objectifs régionaux de -30% en 2031 et -50% en 2050 (par rapport à 2012).Le Tour d’Horizon Climat Énergie détaille également la façon dont se répartissent, par secteur d’activités, les 52,2 Mt éq. CO2 d’émissions directes de GES en 2018, et décrypte, pour chacun de ces secteurs, la provenance des émissions et les principaux leviers d’actions. Enfin, ce chapitre souligne l’importance de prendre en compte la responsabilité globale d’un territoire avec la notion d’empreinte carbone et les données associés : 12 tonnes éq. CO2 par habitant en 2015, avec l’objectif de réduire cette empreinte à 2 tonnes éq. CO2 par habitant en 2050.La dernière partie de cette publication apporte des repères, chiffres clés et ressources sur la façon de réussir les transitions, en détaillant comment atténuer les émissions, les absorber, et diminuer les risques en adaptant son territoire.L'ensemble des infographies de la publication est disponible et téléchargeable dans un kit. N’hésitez pas à les utiliser et à les partager !>>> Commandez aussi votre version papier !

Carte Exposition des populations aux risques météo-sensibles - Etat 2022

Cette carte illustre dans quelle mesure la population de la région Hauts-de-France est exposée aux risques naturels susceptibles d’augmenter avec les changements climatiques. On parle alors de risques climatiques.Les principaux risques naturels sont : les inondations, les submersions marines et les mouvements de terrain dus aux retraits-gonflements des argiles présentes dans les sols.Ces risques sont susceptibles de s'accroître avec le changement climatique, dans la mesure où certains événements et extrêmes météorologiques pourraient devenir plus fréquents, plus répandus et/ou plus intenses. Aussi, il est nécessaire de mettre en place des actions d’adaptation dans les territoires exposés pour limiter leur vulnérabilité aux risques climatiques.L’exposition des populations se révèle plus forte lorsque la densité de population de la commune et le nombre d’aléas climatiques identifiés et déclarés par les services de l’État sont élevés.Dans les Hauts-de-France, 63% des communes sont exposées à des risques climatiques, dont 13% avec un indice d’exposition moyen ou fort. Source :  MTECT/DGPR, Gaspar (extraction décembre 2022) ; INSEE, RP (2019) ; © IGN, BD Carto® (2020) - Traitements SDES (2022)Conception : DREAL Hauts-de-France - 26 avril 2023>>>>> Cartes et chiffres départementaux disponibles ci-dessous dans la bloc "sur le même sujet" <<<<<

Carte Exposition du territoire au retrait-gonflement des argiles (RGA) - Etat en 2019

Les phénomènes de retrait-gonflement des argiles sont des mouvements de terrain naturels lents à l’origine d’une déformation progressive du sol ou du sous-sol riches en argiles dites gonflantes. Ces argiles se rétractent lors des périodes de sécheresse et gonflent par réhydratation après de très fortes pluies. Ce phénomène d’alternance de retrait et de gonflement du sol peut provoquer des désordres dans les bâtiments, principalement dans les maisons individuelles aux structures légères particulièrement vulnérables en raison de fondations généralement superficielles.Cette carte illustre l’exposition des Hauts-de-France au retrait-gonflement des argiles (RGA) en 2019, selon trois classes : forte, moyenne et faible.En Hauts-de-France 90% de la surface est en zone argileuse. Ce qui équivaut à 40% en zone d’exposition moyenne ou forte au RGA et 50% en zone faible.>>>>> Cartes et chiffres départementaux disponibles ci-dessous dans la bloc "sur le même sujet" <<<<<

Carte Surfaces communales exposées au risque de retrait-gonflement des argiles (RGA) fort ou moyen - État en 2019

Les phénomènes de retrait-gonflement des argiles sont des mouvements de terrain naturels lents à l’origine d’une déformation progressive du sol ou du sous-sol riches en argiles dites gonflantes. Ces argiles se rétractent lors des périodes de sécheresse et gonflent par réhydratation après de très fortes pluies. Ce phénomène d’alternance de retrait et de gonflement du sol peut provoquer des désordres dans les bâtiments, principalement dans les maisons individuelles aux structures légères particulièrement vulnérables en raison de fondations généralement superficielles.Cette carte illustre la part de la surface communale des Hauts-de-France exposée au retrait-gonflement des argiles (RGA) fort ou moyen en 2019. La part de la surface communale est répartie en différentes classes : - 75 à 100% de la surface communale exposée au RGA fort ou moyen - 50 à 75% de la surface communale exposée au RGA fort ou moyen - 25 à 50% de la surface communale exposée au RGA fort ou moyen - 1 à 25% de la surface communale exposée au RGA fort ou moyen- pas de surface exposéeEn Hauts-de-France 40% de la surface régionale est en zone d'exposition moyenne ou forte. C'est l'équivalent de 956 492 maisons qui sont en zone d'exposition moyenne ou forte (soit près de 46,3 % des maisons).>>>>> Cartes et chiffres départementaux disponibles ci-dessous dans la bloc "sur le même sujet" <<<<<

Carte Communes exposées au risque inondation en 2022

Les inondations telles que les débordements de cours d’eau, les coulées de boue, le ruissellement et les remontées de nappe, représentent le 1er risque naturel en Hauts-de-France. Leurs causes principales sont liées à l’aménagement du territoire (artificialisation des sols, gestion des eaux pluviales…) et aux caractéristiques physiques des milieux. En impactant le régime des précipitations, le changement climatique accroît la fréquence et l’intensité de ce risque.Cette carte illustre les communes des Hauts-de-France exposées au risque inondation en 2022.En Hauts-de-France 57% des communes sont exposées au risque inondation.>>>>> Cartes et chiffres départementaux disponibles ci-dessous dans la bloc "sur le même sujet" <<<<<

Carte Carte de localisation des installations valorisant du biogaz dans les Hauts-de-France au 31/12/2021

Cette carte expose la localisation des installations qui valorisent du biogaz dans la région Hauts-de-France au 31/12/2021. Au 31 décembre 2021 les Hauts-de-France disposent de 158 installations qui valorisent du biogaz.Données sources : Observatoire Climat HDF - Cerdd // Conception : DREAL Hauts-de-France/SIDDEE/PAD.

Carte Découpage climatique des Hauts-de-France et localisation des stations météorologiques de référence

Cette publication a été spécialement produite par Météo-France en 2019, au regard des attentes des partenaires de l'Observatoire.Cette carte représente le découpage climatique des Hauts-de-France ainsi que la localisation des stations météorologiques de référence de Météo-France.N'apparaissent sur cette carte que les stations pertinentes où des données sont disponibles au niveau de l'Observatoire Climat des Hauts-de-France (période homogénéisée la plus longue dans la durée, fiabilité des mesures...). Ces stations ne représentent donc pas forcément l'exhaustivité par rapport au catalogue complet de données disponibles à Météo-France.

À voir aussi
  • Glossaire

    Lire la suite
  • Unités et repèresRetrouvez en trois chapitres les définitions et les usages des unités les plus courantes pour quantifier l'énergie et les gaz à effet de serre (GES).Pour les définitions techniques, visitez le glossaire !

    Lire la suite