Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Nombre de nuits tropicales

Mise à jour de l'article le 22 novembre 2022

Mise à jour de la donnée le 1 juin 2022

Le nombre de nuits tropicales dans l’année est un marqueur important de l’évolution climatique. Il est directement relié à la hausse des températures moyennes.

Une nuit tropicale se produit quand la température minimale est supérieure à 20°C. La température minimale (TN) est mesurée entre 18 h UTC* la veille et 18 h UTC le jour J.

L'indicateur porte sur le recensement du nombre annuel de ces nuits tropicales, à partir de séries quotidiennes de référence (SQR), sur 5 stations de mesure (Saint-Quentin, Cambrai, Boulogne-sur-Mer, Le Touquet et Abbeville).

 

*(Universal Time Coordinated)

*** A noter : si vous souhaitez obtenir le graphique d’une autre station, contactez-nous ! En outre les signataires de la Charte de partenariat de l'Observatoire Climat des Hauts-de-France et les membres de la Gouvernance du Cerdd ont également la possibilité, grâce à une convention de partenariat entre Météo-France et le Cerdd, d'obtenir les données brutes chiffrées correspondant à chaque indicateur (en respectant les règles de diffusion/reproduction). ***
--------------------------------
Seul le graphique présentant le cumul annuel du nombre de nuits tropicales d’Abbeville est présenté. Des données sont également disponibles pour les 4 autres stations.

Les nuits tropicales sont des événements assez rares. Toutefois le phénomène semble s'accélérer.

La tendance sur le nombre annuel de nuits tropicales dans les Hauts-de-France n’est pas vraiment marquée même si ce nombre augmente au cours de la période 1955-2021 et commence à être de plus en plus fréquent. Hors Boulogne-sur-Mer, lors de la période 1955 - 1999 (soit plus de 4 décennies) seules 3 nuits ont été recensées, alors que sur la période 2000 à 2021 (soit 2 décennies), on en recense le double. En 2020 de 3 à 6 nuits tropicales ont été observées selon les stations. Globalement, cela donne :
* + 0,3 nuit par décennie, en moyenne, à Boulogne-sur-Mer (1,0 nuit en moyenne), soit une hausse de 1,9 nuit sur la période complète 1955-2021
* + 0,1 nuit par décennie, en moyenne, à Abbeville (0,2 nuit en moyenne), soit une hausse de 0,7 nuit sur la période complète 1955-2021
* + 0,1 nuit par décennie, en moyenne, à Cambrai (0,2 nuit en moyenne), soit une hausse de 0,7 nuit sur la période complète 1955-2021

Cette tendance est affirmée avec une certitude de 99 % en traçant une tendance linéaire entre les années et les cumuls annuels du nombre de nuits tropicales (test statistique de la méthode de Monte-Carlo), ce qui indique que les variations annuelles des cumuls de nombre de nuits tropicales ne sont pas dues à la variabilité naturelle du climat mais relèvent bien d’une tendance de fond et que ce cumul change effectivement au cours des années (attribuable à 99% de manière statistique au changement climatique).

Aucune évolution du nombre annuel de nuits tropicales sur la période 1956-2021 n'est rélevée sur la station de Touquet.

Il est à noter que l’environnement de mesure de la température de la station de Boulogne-sur-Mer induit un biais chaud dans les mesures. Les valeurs (telles que la moyenne des températures, le nombre de nuits) ne doivent pas être exploitées en l’état mais la tendance n’est pas impactée par ce biais.

fiche Nombre de nuits tropicales
Poids (68,39 ko), Format (VND.MS-EXCEL)

Télécharger

Production de l'indicateur

  • Échelle disponible :

    Communale (station)

  • Unité :

    Nombre de jours

  • Disponibilité :

    N+1

  • Fréquence de mise à jour :

    Tous les 2 ans

Indicateur associé
  • TempératuresLes Hauts-de-France jouissent globalement d’un climat tempéré d'influence océanique, c'est à dire...

    Lire la suite
  • Température minimaleL'évolution des températures, moyennes ou extrêmes, est le signal le plus clair du changement cli...

    Lire la suite
  • Nombre de journées chaudesLes extrêmes chauds de températures sont directement reliés à la hausse des températures moyennes...

    Lire la suite

© Cette publication est réutilisable dans les conditions de la licence Creative Commons. Pour en savoir plus