Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Biogaz : bilan de valorisation de biométhane injecté

Mise à jour de l'article le 18 mars 2022

Mise à jour de la donnée le 24 février 2022

Le biogaz est un gaz combustible naturel provenant de la fermentation, en l’absence d’oxygène, de la matière organique. Il peut être épuré en biométhane (par retrait du dioxyde de carbone), qui sera injecté dans le réseau de gaz ou bien être valorisé par combustion pour produire de l'électricité ou de la chaleur ou les deux en cogénération.

Cet indicateur porte ici sur le bilan de la valorisation de biométhane injecté (nombre d'installations où il y a de l'injection de biométhane pour les Hauts-de-France, production de biométhane injecté et capacité maximale installée). Les informations ne concernent pour le moment que les années 2018 à 2020 (un travail de fiabilisation est actuellement en cours sur les années 2010 à 2017 - elles seront ajoutées dès que possible).

Pour information l'échelle la plus fine disponible visible sur cet indicateur est l'EPCI.

Biogaz : bilan de valorisation de biométhane injecté

Les installations produisant du biogaz peuvent être classées en 2 catégories : les installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) et les unités de méthanisation.
Dans les ISDND, on capte le biogaz généré par la fermentation spontanée des déchets.
Sur les sites de méthanisation, la réaction de fermentation est contrôlée à l'aide d'un digesteur et grâce à l'ajout de bactéries.

On parle d'unité de méthanisation centralisée pour désigner les installations de grande taille portées par des acteurs privés traitant différents types de déchets. Ces déchets peuvent être "humides", comme pour les boues d'épuration valorisées par les collectivités, ou "secs" : ordures ménagères ou biodéchets pour l'industrie ou les collectivités, lisier et déchets agricoles.

Le biogaz peut être valorisé sous forme d'électricité uniquement, sous forme de chaleur uniquement, par cogénération (à la fois électricité et chaleur) ou par injection du biométhane (biogaz épuré du dioxyde de carbone).
A noter que certains sites valorisent le biogaz à la fois en injection et en cogénération (ou électricité uniquement). Dans ce cas on comptabilise 1 installation dans la catégorie "injection" et 1 dans la catégorie "cogénération" (respectivement "électricité seule").

En 2020 les Hauts-de-France comptent 34 installations qui valorisent le biogaz sous forme d'injection de biométhane (seule ou mixte injection / cogénération ou injection / électricité seule). Ce qui correspond à une production de biométhane injecté de 328,9 GWh, pour une capacité maximale installée de 6751 Nm3/h. Le nombre total est en croissance depuis 2010.

fiche Biogaz : bilan de valorisation de biométhane injecté
Poids (81,80 ko), Format (VND.MS-EXCEL)

Télécharger

Production de l'indicateur

  • Échelle disponible :

    EPCI

  • Unité :

    nb, MWh, Nm3/h

  • Disponibilité :

    N+1

  • Fréquence de mise à jour :

    Tous les 2 ans

Indicateur associé
  • Biogaz : bilan du nombre d'installations valorisant du biogazLe biogaz est un gaz combustible naturel provenant de la fermentation, en l’absence d’oxygène, de...

    Lire la suite
  • Biogaz : nombre d'installations par vecteur énergétiqueLe biogaz est un gaz combustible naturel provenant de la fermentation, en l’absence d’oxygène, de...

    Lire la suite
  • Biogaz : nombre d'installations par type de valorisationLe biogaz est un gaz combustible naturel provenant de la fermentation, en l’absence d’oxygène, de...

    Lire la suite

© Cette publication est réutilisable dans les conditions de la licence Creative Commons. Pour en savoir plus