Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Industrie : Emissions directes de GES par branche industrielle

Mise à jour de l'article le 3 août 2022

Mise à jour de la donnée le 10 mars 2022

Les émissions directes de gaz à effet de serre (GES) sont des données très suivies, elles sont indispensables pour analyser et traiter les grands enjeux énergétiques, mais aussi pour répondre à l'atteinte d'objectifs réglementaires européens, nationaux et régionaux.

L'indicateur représenté ici est le détail des émissions directes de gaz à effet de serre pour le secteur Industrie par branches industrielles, pour la région des Hauts-de-France selon le format de rapportage PCAET. Il s'agit d'une approche cadastrale c'est-à-dire que l'on considère les émissions produites sur le périmètre d'un territoire par ses différents secteurs d'activités. Les branches sont regroupées en 9 catégories : Sidérurgie / Industries agro-alimentaire / Minéraux non-métalliques (ex : cimenterie, fabrication chaux, plâtre, verre, etc. ) / Chimie / Papier-carton / Bien d'équipements / Construction / Métallurgies (métaux non-ferreux) / Diverses autres industries

Industrie : Emissions directes de GES par branche industrielle
Total : 19285 kilotonnes équivalent CO2 (Kt éq.CO2)

En Hauts-de-France, dans le secteur de l’industrie, la principale branche émettrice de GES est la sidérurgie avec près de la moitié des émissions du secteur (49%), et 18% de la totalité des émissions tous secteurs confondus. Les autres branches représentent, en part des émissions du secteur industriel en 2018, 15% pour les industries de minéraux non métalliques, 14% pour les industries agro-alimentaires, 6% pour la chimie, 5% pour la construction, 3% pour la métallurgie, 2% pour les industries de papier-carton, 1% pour les industries de biens d’équipements, et 4% pour les diverses autres industries.

Sur la période 2008 à 2018, les principales branches dont les émissions ont diminué sont la chimie avec -44%, les industries de papier-carton avec -41%, et la sidérurgie avec -29%.
Seules les branches de la construction et de la métallurgie ont vu augmenté leurs émissions sur la période 2008-2018 avec respectivement +23% et +2%.

------ éléments d'explication sur l'évolution de la sidérurgie ------

La baisse sur la sidérurgie de -29% sur la période 2008 à 2018 peut s’expliquer à la fois par une amélioration des procédés industriels et par un changement du mix énergétique.

En effet dans la branche sidérurgie, 92% des émissions sont liées aux procédés techniques de fabrication de l’acier.
Ces émissions non énergétiques diminuent de 24% sur la période 2008 à 2018, surement dû à une amélioration de ces procédés.

Les 8% des émissions restantes de cette branche sont liées aux consommations d’énergies. Sur cette partie énergétique on observe un changement du mix.
En effet la part des énergies fossiles utilisées dans la sidérurgie passe de 77% en 2008 à 68% en 2018, avec dans le même temps une électrification des consommations d’énergie de cette branche avec +45% d’électricité consommé entre 2008 et 2018 (passage de 23% du mix en 2008 à 32% en 2018). Ce sont majoritairement les baisses de la consommation de produits pétroliers qui influent sur cette diminution (-18% entre 2008 et 2018), ainsi que celles des autres énergies non renouvelables (-16% entre 2008 et 2018). Dans cette catégorie « autres non renouvelables » nous retrouvons principalement les gaz de haut fourneau, les gaz de cokerie et les gaz d’aciérie. Par contre les consommations de gaz naturel et de CMS augmentent avec respectivement +14% et +12% entre 2008 et 2018.

------ éléments d'explication sur l'évolution des industries de la chimie et du papier-carton ------

Les fortes baisses observées sur les industries de la chimie et du papier-carton peuvent en partie s’expliquer par des fermetures d’usine dans ces secteurs.
En effet le nombre d’établissements ont baissées de 21% pour le secteur du papier-carton, et 19% pour la chimie.

fiche Industrie : Emissions directes de GES par branche industrielle
Poids (128,87 ko), Format (VND.MS-EXCEL)

Télécharger

Production de l'indicateur

  • Échelle disponible :

    EPCI

  • Unité :

    kilotonnes équivalent CO2 (Kt éq.CO2)

  • Type d'indicateur :

    Descriptif

  • Méthode de récolte de la donnée :

    Modèle

  • Disponibilité :

    N+3

  • Fréquence de mise à jour :

    Tous les 2 ans

© Cette publication est réutilisable dans les conditions de la licence Creative Commons. Pour en savoir plus