Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Bilan : Emissions de GES directes, ex-NPdC

Mise à jour de l'article le 15 avril 2019

Les émissions directes de GES sont des données très suivies et leur observation a débuté il y a de nombreuses années. Elles sont indispensables pour analyser et traiter les grands enjeux énergétiques, mais aussi pour répondre à l'atteinte d'objectifs réglementaires européens, nationaux et régionaux.

En 2011, les émissions directes de GES de la région s’élèvent à 39, 8 Mt éq.CO2 (hors UTCF(1), soit 8 % des émissions nationales.

Bilan : Emissions de GES directes, ex-NPdC

Analyse : 

En 2011, les émissions directes de GES de la région s’élèvent à 39, 8 Mt éq.CO2 (hors UTCF(1), soit 8 % des émissions nationales. Ces chiffres sont à comparer avec ceux de 1990, année de référence pour le protocole de Kyoto, date à laquelle les émissions régionales de GES s’élevaient à 47,8 Mt éq.CO2 (hors UTCF).

Globalement, la réduction des émissions de GES est de 16,7 % en 21 ans soit 0,8 % par an. Cette évolution est à mettre en parallèle avec la baisse des émissions de GES au niveau national de 12,9 %.
Les facteurs explicatifs sont essentiellement l’amélioration des procédés industriels, les politiques d’atténuation mises en oeuvre mais aussi le contexte économique défavorable.<br>L'évolution récente des émissions illustre encore plus fortement cette tendance, avec -12 % entre 2008 et 2011. L'objectif fixé dans le Schéma Régional du Climat, de l'Air et de l'Énergie (SRCAE, présentant le bilan GES de 2008) de -20 % en 2020 par rapport à 1990 est donc en passe d'être atteint.

Emissions de GES régionales (1990 - 2011)
Poids (69,50 ko), Format (VND.MS-EXCEL)

Télécharger

Production de l'indicateur

  • Valeur absolue :

    Oui

  • Relative (100%) :

    Non

  • Disponibilité évolution historique :

    Oui

  • Échelle disponible :

    Régional

  • Unité :

    t éq.CO2

  • Type d'indicateur :

    Descriptif

  • Méthode de récolte de la donnée :

    Calcul

  • Fiabilité :

    C1

  • Disponibilité :

    N+1

  • Fréquence de mise à jour :

    Tous les deux ans

© Cette publication est réutilisable dans les conditions de la licence Creative Commons. Pour en savoir plus