Partage sur les réseaux sociaux :

Fermer

Pics d'ozone

Mise à jour de l'article le 2 mars 2018

Mise à jour de la donnée le 1 juin 2017

L'essentiel de l'ozone de basse altitude ou "troposphérique" est d'origine anthropique ; par opposition, l'ozone de haute altitude ou "stratosphérique" protège les organismes vivants de l'intense rayonnement solaire. La pollution par l'ozone au niveau du sol résulte d'un mécanisme complexe. Il est formé à partir de polluants "précurseurs" sous l'effet des UV solaires, comme le dioxyde d'azote (NO2) émis par les échappements des véhicules, d'industries ou d'incendies.

Pics d'ozone

L'augmentation des températures pourra entraîner des épisodes de pollution à l'ozone (O3) plus fréquents et intenses ainsi qu'une augmentation des émissions de composés organiques volatils (COV) naturels, précurseurs d'ozone. Pour le moment, une hausse des pics d'ozone n'est pas constatée en région au regard des courtes séries de données. Néanmoins, les spécialistes s'attendent à une augmentation des pollutions régionales par l'ozone au regard de sa forte corrélation avec le phénomène de "jours chauds". Ces derniers bénéficient d'un historique plus long, montrant une tendance à la hausse depuis 1972.

fiche Pics d'ozone
Poids (36,67 ko), Format (VND.MS-EXCEL)

Télécharger

Production de l'indicateur

  • Échelle disponible :

    Ponctuel

  • Unité :

    h, nb de jours chauds

  • Type d'indicateur :

    Explicatif

  • Méthode de récolte de la donnée :

    Mesure

  • Fiabilité :

    C1

  • Disponibilité :

    N+1

  • Fréquence de mise à jour :

    Annuelle

Indicateur associé
  • Températures moyennesL'évolution des températures, moyennes ou extrêmes, est le signal le plus clair du changement cli...

    Lire la suite
  • Vagues de chaleurLes vagues de chaleur et les extrêmes chauds de température sont des marqueurs importants de l’év...

    Lire la suite
  • Nombre de journées chaudesLes extrêmes chauds de températures sont directement reliés à la hausse des températures moyennes...

    Lire la suite

© Cette publication est réutilisable dans les conditions de la licence Creative Commons. Pour en savoir plus